Comité de massif : la troisième mi-temps
(Format imprimable)

Catégorie Infos sur l'ours - Sujet: Actualité

Les anti-ours n'ont pas digéré le vote démocratique au sein du comité de massif du 1er juillet où des élus se sont prononcés, aux côtés de protecteurs et de personnalités qualifiées en faveur d'un renforcement d'une femelle en Béarn. Ils jouent la troisième mi-temps.

 



Profitant d'un dérochement de brebis à Luz St Sauveur et que le conseil d'administration du Parc national se réunissait sur place, des syndicalistes agricoles, des anti-ours et des éleveurs sous le coup de l'émotion (que l'on peut comprendre après un tel accident), ont manifesté devant le Parc national. Sans que, pour l'instant, rien ne permette dans les constations de relier l'ours au dérochement de plus de 100 brebis. On attend les conclusions définitives de l'enquête.

De même à Sainte Engrâce, en Haute Soule, une brebis prédatée par des chiens est devenue une brebis tuée par l'ours Néré. Les agents de l'ONCFS ont confirmé que c'était un dégât de chien. Mais les anti-ours locaux ont déformé l'information afin d'accuser l'ours pour lutter contre le renforcement. 

Il faut s'attendre dans les jours à venir à d'autres  opérations de ce type qui visent à contrecarrer l'effet bénéfique du positionnement pro renforcement en Béarn de la Région Nouvelle Aquitaine et  du comité de massif, favorable à 50% des voix au renforcement.



le 07/07/2016 - 17:26:21
Ce texte provient de Fiep-ours.com (http://www.fiep-ours.com)



L'URL de ce texte est: http://www.fiep-ours.com/lecture.php?op=lecture&sid=441