52 ours dans les Pyrénées, oui, mais!
(Format imprimable)

Catégorie Infos sur l'ours - Sujet: Actualité

Le rapport du suivi 2019 vient d'être rendu public par l'OFB et la DREAL Occitanie.

 



Le FIEP Groupe ours Pyrénées se réjouit du chiffre des effectifs d’ours recensés par les réseaux de suivi (dont il fait partie) en 2019 et publiés par l’OFB : 52 ours détectés avec une augmentation moyenne annuelle de 10% depuis 2006.

La correction des effectifs 2018 est rassurante (49 ours au lieu de 40), après l’inquiétude exprimée l’an dernier face aux chiffres publiés.
Néanmoins, le FIEP rappelle la situation de fragilité de la population d’ours dans les Pyrénées qui n’est toujours pas viable.

D’une part, la variabilité génétique est insuffisante. Pour le moment, on n’a pas constaté, par la génétique, l’existence de descendants des mâles Goïat, Cannellito, Néré (en dehors de son fils Cannelito), seuls mâles non apparentés à Pyros, géniteur ou ancêtre de la plupart des ours des Pyrénées centrales. De plus, nous venons de perdre le mâle Cachou, qui lui avait du sang de Balou, mâle non apparenté à Pyros.

Enfin, à notre connaissance les femelles Sorita et Claverina, introduites en octobre 2018, n’ont pas encore eu, à ce jour, de descendance. On est donc bien loin d’avoir reconstitué la population dans la partie ouest des Pyrénées, malgré la circulation de mâles vers et depuis les Pyrénées centrales.

Il semble donc indispensable de continuer d’appliquer les mesures du Plan ours (2018-2028), de faire les bilans d’étape programmés, afin d’envisager des renforcements si besoin, comme prévu. Le remplacement de Cachou par un(e) autre ours(e) semble nécessaire pour apporter de la variabilité génétique indispensable à la viabilité à long terme.

Le FIEP Groupe ours Pyrénées tient enfin à rappeler son attachement à une cohabitation apaisée de l’ours avec l’élevage et le pastoralisme en montagne, l’une des raisons d’être de son existence. Mais cette cohabitation ne peut se faire qu’en protégeant les troupeaux (grâce au gardiennage, chiens de protection, enclos) et sur des bases saines et honnêtes en matière de déclarations et de constats de dommages d’ours, d’indemnisations et d’accompagnement de la cohabitation, qui se fait avec l’argent du contribuable.

 

                                                                       FIEP-Groupe ours Pyrénées

 Pour accéder au rapport de suivi 2019 :https://professionnels.ofb.fr/fr/doc/ours-infos-2019



le 23/04/2020 - 18:13:27
Ce texte provient de Fiep-ours.com (http://www.fiep-ours.com)



L'URL de ce texte est: http://www.fiep-ours.com/lecture.php?op=lecture&sid=554