Protection de l'Ours et de son habitat > Demandes du FIEP à la secrétaire d'Etat (16 août 2010)

Publié le 03/10/2010

Demandes du FIEP à  la Secrétaire d’Etat  le 16 août 2010:

En tant qu'association directement concernée par l'annonce du lâcher d'une ourse au printemps 2010 en Béarn, le FIEP écrivait dès le 16 août à Mme Jouanno et au Préfet de massif pour préciser ses demandes : préparer le lâcher du printemps 2011 dès l'été 2010, lâcher une deuxième femelle en Béarn, poursuivre les renforcements ailleurs, protéger les habitats,etc.

 

 

► L’annonce du lâcher d’une ourse en Béarn en 2011 est un pas dans le bon sens, pour relancer une dynamique de vie dans les Pyrénées occidentales françaises et espagnoles où deux ourses sont mortes en 10 ans (Claude en 1994 et Cannelle en 2004) et où il ne survit que 3 mâles depuis déjà 6 ans.

Mais le compte n’y est pas. En effet, en octobre 2004, lors du deuxième contrat de charte au sein de l’IPHB, les acteurs locaux avaient décidé de relâcher 2 ourses  après avoir recompté la population qui comprenait alors encore l’ourse Cannelle. C’est donc un sauvetage provisoire à minima qui ramènerait à la situation de 2004 en Béarn où le danger d’extinction était imminent et avait justifié l’accord sur le lâcher de deux ourses.

Demande de lâcher une deuxième femelle en Béarn afin de dépasser le stade d’extinction imminente. Ceci mettrait  au moins le « noyau » occidental franco-espagnol,  à l’abri, provisoirement, de n’importe quel  « accident » de chasse.

Demande d’un Plan de conservation de l’ours, avec un volet restauration, qui permette d’atteindre « un statut favorable de conservation », une population viable, avec un recours à des renforcements réguliers tant que ce statut ne sera pas atteint. L’ours est toujours classé « en danger critique d’extinction ».

Appliquer les conclusions des ateliers du Groupe national ours (GNO) dans les Pyrénées(2006-2009, sans recommencer un nouveau groupe de travail au sein du Comité de massif.

►Ne pas revoir « la définition de ce qu’est un « ours à problèmes ». Cette définition a été patiemment construite et testée, depuis 1992, adaptée, après mise à l’épreuve avec divers ours à problèmes, y compris à l’IPHB pendant dix ans.

Edicter les règles nécessaires à une réelle protection des habitats de l’ours brun, face aux interactions avec certaines activités humaines perturbantes pour la conservation de l’espèce (chasse, pistes, exploitation forestière…). Cet aspect de la conservation a fait l’objet de  diverses plaintes associatives auprès de la Commission européenne.

►Pour que le lâcher d’une ourse soit  effectif au printemps 2011, il doit être préparé dès à présent (été 2010) d’un point de vue administratif.

Cet article fait partie du sujet : Protection et avenir de l'ours

Le texte le plus lu à propos de "Protection et avenir de l'ours" : PETITION


 Format imprimable Envoyer cette lecture à un(e) ami(e)



[ Retour ]

Mentions légales | Top10 | Plan du site | Copyright © par Fiep-ours.com. Tous droits réservés.
par Soludédia, création de site internet à Pau dans les Pyrénées Atlantiques