Protection de l'Ours et de son habitat > Cap ours demande au Président de la République un renforcement en Béarn en 2011

Publié le 11/08/2011

Cap ours et le FIEP écrivent au Président de la République pour demander un renforcement en Béarn en 2011.

Coordination CAP OURS*                                        Le 24 juin 2011

Contact : FIEP- BP 508-64010 Pau cedex

Monsieur le Président de la République
Palais de l'Elysée
55, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008  Paris

Monsieur le Président,

Le 1er décembre 2010, un dossier de demande d’autorisation d’introduction d’un ours brun femelle dans le département des Pyrénées Atlantiques au printemps 2011 a été enregistré par la préfecture de ce même département qui a mis en place le 15 décembre  les conditions de la consultation du public et des communes intéressées.

Le 20 mai 2011, le Conseil National de la Protection de la Nature a donné un avis favorable à cette opération qui n’attendait plus, dès lors, que l’autorisation du Ministère de l’Ecologie.

Cependant, le 1er juin 2011, le Ministère de l’Ecologie a annoncé par voie de presse qu’il renonçait à lâcher une ourse  en Pyrénées-Atlantiques avec pour unique argument le fait qu’il était « particulièrement sensible aux difficultés rencontrées actuellement par les éleveurs du fait de la sècheresse persistante. »

Or, le Béarn, où doit être lâchée cette ourse, n’a pas connu de sécheresse cette année mais au contraire bénéficie d’un printemps avec beaucoup d’herbe au point que les éleveurs peuvent en céder à leurs collègues d’autres régions.

 La coordination associative Cap ours  demande donc  que  la décision de lâcher une ourse en Béarn  en 2011 soit prise rapidement afin de respecter le long processus qui a mis en évidence la nécessité et l’acceptation par tous de cette opération.

Nous vous rappelons que ne pas lâcher cette ourse revient à signer l’arrêt de mort de l’espèce dans  les Pyrénées occidentales, où elle n’a jamais cessé de cohabiter avec l’homme depuis la nuit des temps. De plus, il y a urgence afin d’éviter la dispersion des deux mâles restant et de rendre beaucoup plus difficile la fixation de la femelle sur ce qu’il reste du  noyau occidental de la population d’ours pyrénéens.

En tant que garant du respect des engagements internationaux de la France, vous devez permettre l’arrivée de cette ourse. Vous savez, en effet, que la Commission des communautés européennes a été saisie de plusieurs plaintes concernant le mauvais état de conservation de l’ours brun dans les Pyrénées et que cette volte-face risque de faire condamner notre pays. Votre Ministre de l’Ecologie, Chantal Jouanno avait elle-même justifié l’introduction de cette ourse devant le Comité de massif des Pyrénées par ce motif.

Dans l’attente d’une décision favorable de votre part, veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de notre considération distinguée.

Pour la Coordination Cap ours

Gérard Caussimont

Président du FIEP-Groupe ours Pyrénées

Coordination Cap ours

*Association Pyrénéenne des Accompagnateurs en Montagne 66, section Catalane du Syndicat National des Accompagnateurs en Montagne (APAM 66), Altaïr Nature, APATURA, Association Nature Comminges (ANC), Comité Ecologique Ariégeois (CEA), Conseil International Associatif pour la Protection des Pyrénées (CIAPP), FERUS (Groupe Loup France/ARTUS), Fonds d’Intervention Eco-Pastoral – Groupe Ours Pyrénées (FIEP), France Nature Environnement Midi-Pyrénées (FNE Midi-Pyrénées), France Nature Environnement Hautes Pyrénées (FNE 65), WWF France, Mille Traces, Nature Midi-Pyrénées, Nature Midi-Pyrénées comité local Hautes-Pyrénées, L’œil aux aguets, Pays de l’Ours-ADET (Association pour le Développement Durable des Pyrénées), Société d’Etude de Protection et d’Aménagement de la Nature dans le Sud Ouest section Béarn (SEPANSO Béarn), Société Française pour l'Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM), Sours.

Cet article fait partie du sujet : Actions associatives communes pour l'ours

Le texte le plus lu à propos de "Actions associatives communes pour l'ours" : Grâce aux plaintes à l'Europe, la France va devoir sauver l'ours en B


 Format imprimable Envoyer cette lecture à un(e) ami(e)



[ Retour ]

Mentions légales | Top10 | Plan du site | Copyright © par Fiep-ours.com. Tous droits réservés.
par Soludédia, création de site internet à Pau dans les Pyrénées Atlantiques